Résidence en musique
de création

Les Anses résonnantes - Relief de l'invisible
Stéphane Diamantakiou
Sébastien Sauvageau

Septembre 2022

Prestation : vendredi le 16 septembre à 20h (avec une rencontre avec le public par la suite)

anse 1.jpg

Les Anses résonantes - Relief de l’invisible est un projet collaboratif unique où composition, lutherie, interprétation à la contrebasse et prise de son créative se rencontrent pour déployer un point de vue étonnant et sensible sur la contrebasse. Le projet réunit le contrebassiste Stéphane Diamantakiou et le compositeur Sébastien Sauvageau.

Ensemble, ils bâtissent un répertoire original avec une recherche timbrale innovante mêlée à différentes possibilités d’accordages. Il s’agit d’habiller le silence de manière surprenante pour le public et pour eux-même.

 

Il arrive, en jouant, qu'ils soient surpris par une sonorité inatendue ; le doigt est

placé légèrement à côté du repère habituel, la pression de l’archet est plus forte

que d’habitude et une harmonique surprenante, un timbre nouveau se frayent

un chemin. Ainsi, un langage technique, timbral, plus encore, une façon d’être,

se développe et s'affirme.

 

Au fil du temps, les musiciens ont cherché à provoquer ces moments. La musique se déploie alors en dialogue, avec l’espace acoustique, avec ces rencontres qui sont comme autant d’anses résonantes trouvées au fil d’une navigation, un relief de l’invisible qui se déploie dans le jeu.

​Pendant les beaux jours de septembre, les deux musiciens expérimenteront avec l'espace acoustique unique de la Chapelle. La résidence se terminera avec une prestation devant public.

Stéphane Diamantakiou

 

Stéphane Diamantakiou déploie sa musique dans des contextes d’improvisation et d’interprétation, tant dans les milieux jazz que des musiques nouvelles. Il bâtit un répertoire personnel avec une recherche timbrale innovante mêlée à différentes possibilités d’accordages. En solo, sa musique se déploie en dialogue, avec l’espace acoustique dans lequel il se situe et avec des rencontres qui sont comme autant d’anses résonantes trouvées au fil de la navigation. En ensemble, ses recherches tentaculaires lui inspirent des compositions innovantes aux hybridations audacieuses. 

Il est récipiendaire du prix François Marcaurelle du Festival OFF Jazz 2019, boursier du Conseil des Arts de Montréal et du Conseil des Arts du Canada.

Sébastien Sauvageau

Sébastien Sauvageau est compositeur, guitariste, pédagogue et poète lanaudois né en 1990. Sa musique est décrite comme évocatrice, poétique et lumineuse. Il détient des études collégiales en guitare jazz, un baccalauréat en composition de l’Université de Montréal où il a étudié sous les conseils du bienveillant compositeur François-Hugues Leclair et un baccalauréat en enseignement de la musique. Il est boursier du CAC (2019) et du CALQ (2019) pour la recherche création et la production d'Habitant.

 

Ses compositions se situent au confluent du jazz contemporain, des musiques traditionnelles et de la musique classique contemporaine. Il écrit des oeuvres tant pour instrumentistes issus de la tradition classique que pour l'Oumigmag, un ensemble jazz et avant-trad qu’il dirige depuis 2015. 

 

Il est vivement intéressé par le dialogue avec les traditions et par la mise en musique des territoires (géographiques, imaginaires et spirituels). Les liens littérature-musique sont aussi une grande source d'inspiration. Sa musique est également fortement inspirée par le vivant, la nature. Plus récemment, sa démarche le mène vers des recherches géopoétiques et une plongée au coeur des musiques traditionnelles québécoises. Il aborde aussi l'écriture d'une série d'oeuvres solo explorant les tempéraments alternatifs et cherchant à mettre en musique les paysages de l'intime. Autant de chemins pour une musique qui cherche la célébration et la méditation comme deux mouvements d’un même souffle.

Membre fondateur du collectif Les Moyens Fakirs de Joliette, il est également poète et directeur de la programmation du festival Résidence poétique à Joliette. Il a participé à trois recueils collectifs (Midi tapant, Lumière crue et Ki Wapaminan) chez Bouc Productions.

Calq_noir.png
CDBrume_Logo_Texture_RVB_charcoal.webp