Concert jazz

Magnitude des échanges synaptiques interdits

Frédéric Alarie

 

Vendredi 18 septembre 2020

20 h

Prestation sans public

Diffusion vidéo en direct sur Facebook

 

Résultat d’un long cheminement d’improvisateur et de compositeur de la part du jazzman de réputation internationale, ce concert est considéré comme « la nouvelle modalité sonore ». Le projet a été créé en résidence au Centre d’Expérimentation Musicale à Chicoutimi par Frédéric Alarie, qui intègre avec beaucoup d’inspiration des synthétiseurs modulaires à son jeu de contrebasse, élargissant considérablement sa palette expressive.

Après près de trente ans de carrière musicale et d’innombrables collaborations avec des noms allant de Michel Legrand à Charles Aznavour, Frédéric Alarie se consacre maintenant à temps plein à la composition et à la recherche créative.

Fredecir_Alarie_affiche.jpg

Partenaires

CEM.gif
Days_Inn_Berthierville.png

Biographie

 

Depuis son arrivée sur la scène musicale du jazz à la fin des années 1980, Frédéric Alarie n’a cessé d’approfondir et d’enrichir son jeu à la contrebasse. Il a une réputation d’habile bâtisseur, aimant déconstruire les échafaudages convenus du jazz pour en ériger de nouveau. On qualifie son jeu de fluide, de sensible et des plus audacieux.

 

Il a joint les ensembles de Bernard Primeau, Lorraine Desmarais, Jean-Pierre Zanella et Yannick Rieu pour ne nommer que ceux-là. Du Canada à la Chine, en passant par la France, la Belgique, le Danemark, l’Autriche, l’Allemagne, la Pologne et les États-Unis, partout à titre d’invité, il a laissé sa marque comme contrebassiste de très haut calibre. Il a eu la chance de jouer auprès d’illustres artistes tels que Oliver Jones, Ranee Lee, Sheila Jordan, John Abercrombie, Renaud Garcia-Fons, Georges Benson, Salvator Adamo, Nathalie Dessay, Charles Aznavour et Michel Legrand.

Frédéric Alarie : contrebasse, synthétiseurs modulaires

Robert Pelletier : percussions

Pascal Beaulieu : guitare et machines