Expositions en arts visuels

Rituels de guérison

Chloé Beaulac

 

28 juin au 30 juillet 2020

Véritable syncrétisme personnel, l'exposition Rituels de guérison est le résultat de l’observation de pratiques et de rituels de diverses communautés à travers le monde. Chloé Beaulac présente ici un univers hybride énigmatique, mystique et ludique qui brouille les frontières de la spiritualité. Son iconographie, d'une douce étrangeté, rappelle celle d’un conte et ses créations, qui s’apparentent au roman graphique, sont pénétrantes et se lisent comme des objets de vénération.

Ses œuvres sont inspirées par des guides pratiques illustrés et des manuels de guérison de médecine occidentale qu’elle collectionne depuis l’enfance, autant que par le folklore et le chamanisme sous toutes ses formes. Ses créations, qui s’apparentent au roman graphique, rappellent l’univers fantastique du conte et font référence autant à la guérison physique que spirituelle. Les compositions pénétrantes de ces images s’apparentent aux totems, déités, masques, icônes d'adoration ou encore reliques.

Dans cette exposition composée de sérigraphies, d’une installation in situ en estampes et de sculptures, le noir et blanc est privilégié pour mettre de l’avant l’impact symbolique et pour jouer sur le sens didactique fictif du matériel. Les œuvres sont une interprétation personnelle, une expression imaginaire de différentes identités culturelles fusionnées, regroupant une imagerie reliée au territoire, à la faune, à la flore, aux costumes (masques, tressages, etc.), aux danses (mouvement/rythme), aux rituels (Quimbois, vaudou, sorcellerie, etc.), aux croyances métissées (christianisme, bouddhisme, etc.) et à l’histoire. 

Botanica

Loren Williams

 

Août 2020

IMG_20200626_182132_adj.jpg

Vue de l'exposition à la chapelle des Cuthbert, juin 2020

IMG_20200626_182510.jpg

La Vierge à poils

2020

Technique mixte sur buste religieux du patrimoine québécois, plâtre et porcelaine

Biographie

Chloé Beaulac vit en Montérégie et en Estrie. Diplômée d’un baccalauréat en beaux- arts de l’Université Concordia (2010), Chloé Beaulac se spécialise dans les arts imprimés. En peaufinant ce médium au fil des ans, Beaulac a eu la chance de travailler avec divers artistes et commissaires de renom pour parfaire sa technique et son travail de recherche et de création. Parallèlement, sa pratique s’enrichit par ses explorations multidisciplinaires. En s’inspirant de l’estampe, elle passe par la photographie, le dessin, la sérigraphie, la peinture, l’installation et la sculpture pour communiquer sa perception du monde.

Cette exposition intérieure et extérieure explore le patrimoine botanique de la région de Berthier, en se concentrant particulièrement sur la période tournant autour de l'année de construction de la chapelle des Cuthbert, 1786.

Au Québec et au Canada, la fin du 18e siècle correspond à un essor sans précédent dans le domaine des sciences naturelles, particulièrement en botanique, une science qui deviendra une force unificatrice, transcendant les barrières géographiques, linguistiques, religieuses et culturelles. De plus, il s'agissait d'un champ scientifique auquel les femmes pouvaient participer, en y amenant leurs connaissances, leurs spécimens de plantes et même leurs illustrations qui se retrouvent aujourd'hui dans d’importantes collections muséales et scientifiques en Europe et Canada.

« Dans mes recherches, j’ai trouvé des listes de spécimens de plantes recueillies près de Berthierville qui sont maintenant conservées dans des collections botaniques historiques en Europe et au Canada. Cette exposition sera donc inspirées de ces collections anciennes de plantes locales. »

Depuis plusieurs années, Loren Williams explore le thème de la botanique à l’aide d’un procédé photographique sans caméra nommée cyanotype. Inventée en 1842, cette technique a recours aux rayons ultraviolets du soleil pour exposer l’image, puis à l’eau pour la rendre permanente. Les tirages photographiques qui en résultent sont d’un bleu de Prusse profond. 

Screen Shot 2020-05-27 at 8.41.52 AM.png

Plante et urne de cimetière 2

2019

Cyanotype

10’’ x 10’’

Screen Shot 2020-05-27 at 8.37.16 AM.png

Plante et urne de cimetière 1

2019

Cyanotype

10’’ x 10’’

Biographie

Originaire de la région Kootenay en Colombie-Britannique, Loren Williams s’est installée à Montréal en 1993 et a obtenu un baccalauréat spécialisé en photographie de l’Université Concordia.

 

Elle est récipiendaire de prix et de bourses des conseils des arts fédéral et provincial, et a exposé son travail à l’échelle du pays, avec des expositions personnelles et de groupe dans des galeries et des musées dont la Olser Library of the History of Medicine de l’Université McGill, Odd Gallery au Yukon, la Bibliothèque Centrale de Montréal, le musée Redpath (Montréal), le Maritime Museum of the Atlantic (Halifax ), la Galerie Vu (Québec), WARC (Toronto), la Galerie Articule (Montréal), le Mois de la photo à Montréal en 1997 et 2001, ainsi qu’à la Nuit Blanche - Art Souterrain (Montréal) et 2013 et 2014.    

Deux résidences récentes ont inspiré le travail de l'artiste qui sera présenté à la chapelle des Cuthbert : Michele Larose – Osler Library (2017) à l'Université McGill et Adélard (2019) dans la municipalité de Frelighsburg, Québec.

La chapelle des Cuthbert est la propriété du gouvernement du Québec et sous la responsabilité immobilière de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC).

Elle reçoit le soutien financier du ministère de la Culture et des Communications et est animée par la Corporation du patrimoine de Berthier.

© 2020

461, rue de Bienville

Berthierville (Québec) J0K 1A0

Canada

Tel: 450-836-4171